FAQ sur le métier de psychologue de l’éducation Nationale
Les questions les plus fréquemment posées et leurs réponses
Article mis en ligne le 6 janvier 2009
Dernière modification le 12 avril 2018

par Anne S., Christine M., Jacqueline A., Monique T.
  • "Les psychologues de l’éducation Nationale interviennent avec quel public ?"
    Ils interviennent dans les écoles publiques (ou privées sous contrat) depuis la toute petite section de maternelle jusqu’au CM2 (pour les psychologue de l’Éducation nationale de la spécialité E.D.A : "éducation, développement et apprentissages"). Ils travaillent avec les enfants, les parents, les enseignants et tous les partenaires de l’école (Médecins scolaires, Orthophonistes, Centres Médico Psychologiques, Centres Médico Psycho Pédagogiques, SESSAD, ... )
    Ils travaillent aussi avec les enfants handicapés intégrés à l’école et sont aussi sollicités chaque fois que la question d’une orientation se pose.
    [il existe aussi des psychologues de l’Education Nationale qui interviennent au collège et au lycée = spécialité E.D.O : "éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle"]
  • " Y a-t-il automatiquement un psychologue dans l’école de mon enfant ?"
    Oui, mais un psychologue n’intervient pas sur une seule école, il travaille sur un secteur regroupant des écoles d’une ou plusieurs communes (en moyenne 1800 élèves).
  • "Que faire s’il n’y a pas de psychologue de l’éducation Nationale intervenant sur l’école de mon enfant ?"
    Les psychologues de l’Education Nationale sont des personnels non remplacés. C’est l’Inspecteur de l’Education Nationale de la circonscription dont dépend l’école de votre enfant qui est chargé d’organiser leur service. Vous pouvez le contacter par l’intermédiaire du directeur de l’école ou directement, pour lui exposer votre situation.
  • "Qui peut interpeler le psychologue de l’Education Nationale ?"
    Les parents peuvent le faire, les enseignants souvent, les enfants eux-mêmes, parfois les autres membres du RASED, le médecin scolaire, ou tout autre professionnel en lien avec l’enfant. Mais le psychologue ne travaille en relation directe avec l’enfant qu’avec l’accord écrit de ses parents.
  • "Comment faire pour le rencontrer ?"
    En principe dans chaque école, sont affichées les coordonnées des membres du RASED (Réseau d’Aides Spécialisées aux Élèves en Difficultés) dont le psychologue fait aussi partie. Vous pouvez le contacter. Si les coordonnées ne sont pas affichées, vous pouvez les demander à l’enseignant ou au directeur de l’école. En cas de vacance de poste ou d’absence prolongée du psychologue dans l’année, l’Inspecteur de l’Education Nationale de la Circonscription prend en principe des mesures pour que le service ne soit pas totalement interrompu (urgences). Vous pouvez également le contacter.
  • "Pour quelles situations particulières le psychologue de l’Education Nationale intervient-il ?"
    Il intervient pour les problèmes concernant les apprentissages, l’adaptation à l’école, les questions relationnelles avec les pairs, et tout autre problème ayant une incidence (parfois passagère) sur la qualité de la scolarité.
  • "Les psychologues de l’Education Nationale sont-ils tenus au secret professionnel ? Est-ce qu’ils font des comptes-rendus aux enseignants après avoir rencontré un enfant, une famille ?"
    Les psychologues de l’Education Nationale sont soumis à la confidentialité qu’exige leur profession. Les dossiers des enfants ne sont transmis qu’à d’autres psychologues, avec l’accord des parents. Habituellement, les enseignants ne reçoivent pas de compte-rendu écrit par les psychologues, mais bien évidemment un retour leur est fait sous la forme d’un portrait de l’élève, avec les points forts et les fragilités, auquel il est parfois possible de joindre quelques "orientations de travail" pour les élèves, d’attitudes à privilégier.
  • "Les enfants précoces ? Le psychologue de l’Education Nationale est-il amené à les rencontrer ?"
    C’est aussi son champ d’intervention. Les textes sur l’école prévoient que l’enseignement tienne compte des particularités de chaque élève, dont les enfants intellectuellement précoces. Les psychologues de l’Education Nationale peuvent donc être amenés à rencontrer des enfants ayant de très bons potentiels intellectuels, mais pour qui l’adaptation au système scolaire est malaisée.
  • "Quelle est la formation des psychologues de l’Education Nationale ?"
    Depuis septembre 2017, pour avoir le statut de psychologues de l’Education Nationale, il faut avoir une formation universitaire : master 1 de psychologie, puis passer un concours spécifique qui donne accès en cas de réussite à l’année de master 2 spécialité EDA (psychologue Education Nationale du premier degré) ou EDO (psychologue Education Nationale collèges et lycées, ou CIO). Les Psychologues de l’Education Nationale ont l’obligation de s’enregistrer comme tous les psychologues sur les listes ADELI (listes départementales).
  • "Si je fais appel au psychologue de l’école, combien cela va-t- il me coûter ?"
    Les psychologues des écoles dépendent de l’Education Nationale et sont rémunérés à ce titre par leur institution, dans le cadre du service public. Les familles n’ont donc rien à régler directement au psychologue.
  • "Quelle forme d’aide le psychologue de l’Education Nationale apporte-t-il aux élèves ? Une thérapie ? Un bilan ? Un soutien à la famille ?, Une autre aide ? "
    Il n’a pas pour mission de proposer des thérapies à l’école. Quand il estime, après avoir fait un bilan, qu’une thérapie pourrait aider l’enfant et/ou sa famille, il leur indique les différentes possibilités de soin qui existent (structures extérieures publiques ou privées : Centres Médico Psychologiques, Centres Médico Psycho Pédagogiques, Psychologues privés, Pédopsychiatres ...)
    Un étayage psychologique sur quelques semaines peut cependant être proposé à un enfant lorsque celui-ci traverse des difficultés personnelles risquant de perturber son adaptation à l’école (naissance d’un frère ou d’une sœur, séparation des parents, déménagement, deuil, accident).
    Un soutien à la famille peut également être mis ponctuellement en place dans des circonstances similaires, ou pour épauler temporairement parents et enfant dans leur évolution, ou encore pour accompagner la famille vers un soin extérieur à plus long terme.
    Un bilan psychologique est proposé lorsqu’il est souhaitable de recueillir des informations sur le niveau de développement d’un enfant, tant au plan de ses connaissances, que des son fonctionnement cognitif, ou de son développement psychoaffectif, ou encore de compétences relationnelles. Il est également intéressant de préciser comment un enfant met en œuvre ces compétences.
    Un suivi de l’évolution de l’enfant dans sa scolarité peut également être proposé par le psychologue de l’Education Nationale, au moyen d’entretiens avec les parents et/ou l’élève, l’enseignant, les maîtres spécialisés quand ils interviennent auprès de l’élève.
  • Quelle différence y a-t-il entre un bilan neuropsychologique et un bilan psychologique ?
    Le bilan neuropsy est fait par un neuropsychologue. Il a pour objectif d’expliquer le fonctionnement cognitif d’un enfant, de mettre en évidence ses points forts et ses fragilités ; il évalue et explore plus spécifiquement (à l’aide de tests standardisés) les compétences intellectuelles et cognitives : capacités d’attention/concentration (focalisation, flexibilité, vitesse de traitement, etc.), d’organisation, de planification d’une tâche, de mémorisation à court et long terme mais aussi les capacités d’analyse perceptive, praxiques, etc., c’est à dire les différents domaines cognitifs et pré-requis aux apprentissages.
    Le bilan psychologique est fait par un psychologue (de l’Education Nationale ou exerçant en libéral ou dans une stucture de soin). Il peut également explorer le fonctionnement cognitif d’un enfant, mais permet de brosser un portrait plus complet de sa personnalité, intégrant ainsi le langage oral, la motricité, le développement psychoaffectif, l’adaptation, le mode de relation aux autres, les compétences scolaires.
  • Quel est le rôle du psychologue de l’Education Nationale au sein du RASED ??
    Le RASED est constitué de 3 professionnels dont le psychologue, un maitre E (enseignant spécialisé chargé de l’aide pédagogique) et un maître G (enseignant spécialisé chargé de l’aide rééducative). Le RASED (Réseau d’Aides aux Élèves en Difficulté) intervient auprès des élèves pour des actions de prévention ou de remédiation. Quand le réseau est complet, le psychologue travaille avec le maître E et G pour apporter ses compétences afin d’analyser les situations, de déterminer les aides possibles et suivre l’évolution de ces aides si elles sont engagées dans l’école.
    Les missions du psychologue de l’Education Nationale s’exercent dans le cadre du RASED, mais aussi en dehors de ce dispositif.