Actualités
Lettre de soutien aux CMPE, par des psychologues de l’éducation nationale 1er degré de l’Isère : réponse de l’AFPEN38

La psychologue EN à l’initiative d’une proposition de courrier de soutien aux CMPE a sollicité l’AFPEN38 pour le cosigner. Voici la réponse de notre association :

Article mis en ligne le 23 octobre 2021

par admin

L’AFPEN 38 se réjouit de voir qu’un tel élan de solidarité est possible.
Malheureusement, il n’y a pas que les CMPE qui ont des difficultés. Le problème de fond concerne toutes les structures publiques censées prendre en compte les enfants en difficulté ou en souffrance. L’Education Nationale et ses psychologues (EDA et EDO) ne sont pas épargnés et notre réponse fera écho à celle de notre collègue Hélène Viart.
Pour ce qui est des difficultés que nous rencontrons sur le terrain, nous pourrions évoquer la MDA, les SESSAD, les ULIS, les IME ...qui voient les délais et listes d’attente s’allonger inexorablement.
Nous nous devons aussi de parler de nos propres conditions de travail : de plus en plus de postes vacants sur lesquels il nous est demandé d’intervenir, sans oublier nos collègues EDO qui n’ont même pas le nombre de WISC 5 nécessaires à un bon fonctionnement.
Les services publics sont délaissés au profit du « marché de l’enfance en difficulté » qui voit fleurir un nombre considérable d’experts en libéral. Ces professionnels ont bien sûr leur raison d’exister, mais n’oublions pas toutes les familles plus démunies ou moins fortunées qui n’y auront pas accès et pour lesquelles nos services publics sont les seuls soutiens.

Quitte à lancer un mouvement d’envergure, l’AFPEN38 préférerait que les psychologues EN ne s’oublient pas eux-mêmes et qu’un tel courrier prenne en compte la globalité et la complexité du problème.